Réagissons

13 avril 2017

Laissons travailler et faire travailler les français !

Laissons travailler et faire travailler les français ! 

Un constat actuellement flagrant est celui de l'overdose de "temps d'activité incompressible" que la plupart des français et astreint à accomplir au quotidien. 

Il y a tout d'abord évidemment le travail rémunéré avec son temps de transport associé qui prend au minimum 9h par jour pour une personne qui pointe ( 7h de travail + 1h de trajet en moyenne+ 1h de repas/pauses) et je ne parle ici que des personnes qui pointent. Si l'on parle des cadres, qui donc ne pointent pas, le temps de travail quotidien frise allègrement les 11 heures par jour (9h +1+1)

En conclusion, chaque personne active consacre au minimum à son travail entre 9 et 11h par jour. 

Grâce à la réforme des temps scolaires du gouvernement actuel nous pouvons ajouter à cela le temps passé, le soir, à gérer les activités extra scolaires des enfants soit au minimum 3h par semaine pour une famille de deux enfants faisant chacun une activité par semaine. 

Il faut également compter du temps pour s'occuper de sa famille 36 h (repas/devoirs), des courses (1h par semaine), du ménages/repassage (3h par semaine) et, pour les chanceux qui possèdent un extérieur, l'entretien du jardin (2h par semaine). 

Toutes ces "composantes du quotidien" mises bout à bout totalisent la modique somme de 100 h par semaine sur 168 h en tout. Il reste donc 8 heures de sommeil par jour et 1.5h de "loisir" quotidien. 

Autrefois d'ailleurs, cette 1.5h de détente était consacrée, dans beaucoup de famille, au film du soir entre 20h30 et 22h mais, avec le temps, ce film, qui attire chaque soir plus de 20 million de téléspectateurs selon médiamétrie, s'étire juqu'à plus de 23 h ! Au profit de qui ? des annonceurs ! Aux dépends de qui ? des français épuisés qui considèrent cette détente comme un dû, un réconfort de leur fin de journée sans s'apercevoir que ce même "réconfort" nuit gravement à leur qualité de sommeil et à leur santé!

Ce bref détail du temps passé par chacun me permet d'arriver à une conclusion : chaque français devrait pouvoir embaucher pour se dégager vraiment de ses contraintes. Or, le nerf de la guerre est évidemment toujours le coût du travail ! 

Ainsi, à force de vouloir absolument garantir un salaire minimum légal (le fameux SMIC), très peu de français a les moyens d'employer ses semblables ! C'est la cause même de l'épuisement de la population active (traduite par les dramatiques dépressions,  burn-out, suicides, etc.. ) en parallèle de l'inadmissible inactivité d'une partie croissante de la population !

Légalisons la modulation du coût du travail,

Allégeons les règlements encadrant les conditions de travail tellement compliqués à l'heure actuelle que chacun préfère faire "soi- même" ou payer "au black" certains services plutôt que de déclarer un salaire! Les chèques emplois services sont un bon début mais ils restent trop souvent trop chers pour la plupart de la population (en termes de coût minimum du travail et de charges évidemment)

Interdisons les temps excessifs de publicité le soir afin d'améliorer notre sommeil et, de fait, notre santé sans parler de notre productivité !

Posté par Dan Julin à 00:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2017

Les sondages pour les présidentielles !

Tout le monde tente de nous convaincre que les sondages reflètent l'image des résultats des votes "potentiels" des francais ! 

Il y a onze candidats, nous n'en avons vu que 5 depuis plusieurs mois ! C'est seulement quinze jours avant les élections que l'équité des temps de paroles est imposée !

Jusqu'ici, six candidats sérieux, qui ont obtenus les conditions nécessaires pour se présenter à l'élection présidentielle (et c'est déjà un vrai travail de fond !) sont tout simplement ignorés par les médias donc par la France qui n'est naturellement informée que par ces mêmes médias ! 

Nous sommes libres de nos choix ! ce sont les francais qui décideront du résultat des élections, pas les médias qui ne sont qu'une poignée alors que nous sommes plus de 40 millions de votant !

Comment se fait il que nous soyons tous, plutôt "plus" que "moins", influencés par les sondages pour choisir l'élu que nous soutiendrons ? 

A force de nous faire peur avec la Menace du front national, nous nous sentons obligés de voter pour l'un des "grands" candidats plutôt que de nous risquer à choisir un "petit" qui nous correspond souvent plus! Implicitement, on nous oriente vers le vote "utile", oui mais "utile" à qui ?

Cependant, si chacun de nous votait en son âme et conscience pour le candidat qu'il a choisit, dont le programme lui semble le plus à même d'aider la France à se redresser, sans penser à ces menaces brandies par les sondages, nous aurions une force de frappe de 40 millions de voies ! 

Soyons réalistes et honnêtes avec nous mêmes ! Choisissons le candidat qui nous fait vibrer au lieu de nous résigner à voter utile à cause d'une menace qui n'est même pas avérée ! Chacun sait que les sondés se sentent plus "pris au sérieux" s'ils annoncent qu'ils voteront pour un "grands" plutôt que pour un "petit". 

C'est le serpent qui se mord la queue : les sondages brandissent la menace du FN au pouvoir, les médias relaient amplement cette menace, de fait, les sondés répondent aux instituts de sondages en fonction des sondages précédents et de cette fameuse menace imminente du front national ! Ainsi, chacun se dit qu'il faut voter pour un candidat "sérieux", capable de passer devant le FN. Qui définit donc les candidats "sérieux" ? Les instituts de sondages et les médias, ceux là même qui brandissent la menace du Front national et réduisent ainsi notre vision en l'orientant sur ces quelques candidats ! 

Ouvrons nos yeux ! Votons vraiment utile en choisissant le candidat qui nous semble le plus juste, donnons leur chance aux "petits" candidats qui sont loin d'être si petit que cela ! 

 

 

Posté par Dan Julin à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]