Tout le monde tente de nous convaincre que les sondages reflètent l'image des résultats des votes "potentiels" des francais ! 

Il y a onze candidats, nous n'en avons vu que 5 depuis plusieurs mois ! C'est seulement quinze jours avant les élections que l'équité des temps de paroles est imposée !

Jusqu'ici, six candidats sérieux, qui ont obtenus les conditions nécessaires pour se présenter à l'élection présidentielle (et c'est déjà un vrai travail de fond !) sont tout simplement ignorés par les médias donc par la France qui n'est naturellement informée que par ces mêmes médias ! 

Nous sommes libres de nos choix ! ce sont les francais qui décideront du résultat des élections, pas les médias qui ne sont qu'une poignée alors que nous sommes plus de 40 millions de votant !

Comment se fait il que nous soyons tous, plutôt "plus" que "moins", influencés par les sondages pour choisir l'élu que nous soutiendrons ? 

A force de nous faire peur avec la Menace du front national, nous nous sentons obligés de voter pour l'un des "grands" candidats plutôt que de nous risquer à choisir un "petit" qui nous correspond souvent plus! Implicitement, on nous oriente vers le vote "utile", oui mais "utile" à qui ?

Cependant, si chacun de nous votait en son âme et conscience pour le candidat qu'il a choisit, dont le programme lui semble le plus à même d'aider la France à se redresser, sans penser à ces menaces brandies par les sondages, nous aurions une force de frappe de 40 millions de voies ! 

Soyons réalistes et honnêtes avec nous mêmes ! Choisissons le candidat qui nous fait vibrer au lieu de nous résigner à voter utile à cause d'une menace qui n'est même pas avérée ! Chacun sait que les sondés se sentent plus "pris au sérieux" s'ils annoncent qu'ils voteront pour un "grands" plutôt que pour un "petit". 

C'est le serpent qui se mord la queue : les sondages brandissent la menace du FN au pouvoir, les médias relaient amplement cette menace, de fait, les sondés répondent aux instituts de sondages en fonction des sondages précédents et de cette fameuse menace imminente du front national ! Ainsi, chacun se dit qu'il faut voter pour un candidat "sérieux", capable de passer devant le FN. Qui définit donc les candidats "sérieux" ? Les instituts de sondages et les médias, ceux là même qui brandissent la menace du Front national et réduisent ainsi notre vision en l'orientant sur ces quelques candidats ! 

Ouvrons nos yeux ! Votons vraiment utile en choisissant le candidat qui nous semble le plus juste, donnons leur chance aux "petits" candidats qui sont loin d'être si petit que cela !